L'isolation répartie

La technique de l’isolation répartie est le résultat du développement de matériaux traditionnels, pour répondre aux évolutions des réglementations et aux besoins des utilisateurs. Cette solution consiste à réaliser dans un même temps, la structure porteuse et l’isolation thermique.

Deux grandes familles sont proposées sur le marché : les Monomurs Terre Cuite et les blocs de béton cellulaire.

Ce choix a des incidences sur d’autres éléments de confort, comme l’homogénéité de l’isolation, ou le confort d’été lié à l’inertie des parois. D’autres sont davantage qualitatifs comme la régulation hygrométrique, l’environnement et la santé. Ces qualités commencent à être souhaitées par les utilisateurs finaux, d’où une opportunité pour l’utilisation plus intensive de l’isolation répartie.

Techniques de construction

Les techniques de l’isolation répartie comprennent une gamme de produits complète, destinée à faciliter leur mise en œuvre et à offrir un support continu pour les enduits extérieurs et intérieurs. Les formats sont optimisés pour la manutention et des accessoires sont prévus pour réaliser les points singuliers. En général, la gamme comprend :

  • Des éléments de base, avec ou sans emboîtement, pour réaliser les parties courantes. Alors que les joints horizontaux sont à traiter, les joints verticaux sont à hourder selon la performance à l’étanchéité à l’eau de pluie recherchée ou la situation de la construction en zone sismique.
  • Des blocs de chaînage horizontal : généralement en forme de U, ils permettent de réaliser le chaînage horizontal en béton armé sans coffrage.
  • Des blocs de chaînage vertical : ils sont destinés au chaînage d’angles.
  • Des blocs linteaux : ces éléments peuvent être préfabriqués en différentes dimensions. Le linteau peut également être réalisé par un bloc de chaînage horizontal.
  • Des blocs pour les tableaux, les ébrasements, les coupes, etc. : disponibles pour la solution
  • Monomur Terre Cuite, ces éléments permettent d’ob- tenir des feuillures pour la pose des fenêtres.
  • Des planelles ou équerres de rives de plancher : ces éléments permettent de traiter la liaison entre le mur et le plancher, tant au niveau thermique qu’au niveau de l’homogénéité du support pour la finition. Elles permettent également de coffrer les chaînages en béton armé.
  • Des blocs spéciaux sont également prévus pour la construction des murs de refend, des pointes de pignon
  • Des dalles de planchers : cette offre est spécifique à la solution béton cellulaire. Les dalles sont recommandées sur vide sanitaire et haut de sous-sol. Les portées maximales sont fonction des épaisseurs de dalles et des charges permanentes et d’exploita- tion auxquelles le plancher est soumis. Elles varient de 3 m à 6 m.
  • Des dalles de toiture : de la même manière que les dalles de planchers, les dalles de toiture font partie de l’offre béton cellulaire. Suivant les épaisseurs et les charges permanentes et d’exploitation, les portées admissibles varient de 4 à 6 m. Ces dalles sont utilisées pour réaliser les toitures en pente et les plafonds sous toiture.
  • Les mortiers : indispensables pour la mise en œuvre des blocs, ces mortiers sont spécifiquement conçus pour optimiser le temps de montage et la performance thermique des parois constituées. Ils peuvent être soit de la famille des mortiers colles, soit des mortiers isolants.

 

L’utilisation des différents éléments des gammes permet d’optimiser globalement les délais chantiers, la réduction des déchets de chantier, les performances thermiques de la construction et de garantir la pérennité de l’ouvrage.

Pour davantage d'infos

Visitez le site internet Isolacombles pour l'isolation des combles et celui de l'ADEME pour l'isolation en général


A propos d'isolationthermique.net

isolationthermique.net est un site du groupe Renouvelable. Nos sites traitent de l'énergie et de l'écologie.

isolation devis

Thèmes connexes

  • Perfomances des baies
  • Tuiles solaires
  • Le PSE
  • )